Bertrand Petit regrette que le président de la République se rende ce mercredi à Arques, à la cristallerie… et qu’il n’aille pas sur le site d’Arjowiggins, à Wizernes. Le vice-président de la CASO en charge des affaires économiques espère pouvoir sensibiliser François Hollande à la situation de la papeterie de l’Aa, lors de cette visite dans l’Audomarois. Les élus locaux continuent à travailler sur le dossier pour tenter de trouver un repreneur et ils auraient bien besoin de l’aide de l’Etat.

François Hollande est attendu demain à la cristallerie d’Arques. Mais Bertrand Petit regrette que le président vienne récolter les lauriers dans une entreprise où la situation s’est améliorée, alors que d’autres dossiers ne sont pas réglés et auraient bien besoin du soutien de l’Etat :

Les élus locaux avaient déjà interpellé Emmanuel Macron, alors ministre de l’économie, sur le dossier de la papeterie de Wizernes, lors de sa dernière visite à Arques.

X
X