Une petite centaine de salariés ont débrayé pendant trois heures à Arc hier après-midi. Un mouvement initié par les syndicats Sud et Force Ouvrière qui fait suite à une première grève qui s’était tenue au mois de juillet dernier. Mais les salariés mobilisés considèrent que leurs revendications n’ont pas été entendues par la direction d’Arc. Ils réclament notamment le retour de certaines primes salariales de fin d’années. Le mouvement pourrait se poursuivre les 8 et 11 octobre.

Une première grève avait déjà eu lieu en juillet, mais les salariés considèrent que leurs revendications n’ont pas été entendues. Le mouvement pourrait se poursuivre. Un phénomène rare dans l’entreprise où les grèves sont rares. Joël Deremetz, du syndicat Force Ouvrière :

Les syndicats dénoncent également une détérioration des conditions de travail :

X
X