photo d'illustration (© Delta FM)

La verrerie audomaroise vient de conclure plusieurs accords de financement. Souvenez-vous, en septembre, le groupe avait annoncé des difficultés, liées à la mise en place d’un nouveau logiciel de gestion des stocks, qui avait entraîné des retards de commandes et donc des pénalités financières. Autre cause : la hausse des coûts des matières premières et de l’énergie, ainsi que des problèmes logistiques.
Le verrier va bénéficier d’un prêt de 13 millions d’euros de la part d’un nouvel investisseur, mais aussi de prêts de l’État à hauteur de 4,7 millions d’euros, de la Région pour 1 million d’euros et de la CAPSO de 300.000 euros. À cela s’ajoutent 16 millions d’euros de fonds propres de la part de l’actionnaire principal d’Arc.
Et la bonne nouvelle, c’est que le carnet de commande du verrier est rempli pour les prochains mois.

X
X