Après la bataille juridique, peut-être la bataille des urnes à Heuringhem

Jean-Michel Jedraszak (à droite), le président de l’association AIVES (© Delta FM)

Après les recours en justice contre le projet de porcherie à Heuringhem, les opposants veulent un référendum ! Et pour cela, les membres de l’association AIVES vont solliciter les maires d’Heuringhem et Ecques, deux élus qui ne sont pas ravis du projet, afin qu’ils écrivent à la préfecture du Pas de Calais. Une procédure de ce type, un vote populaire, serait une première pour un projet de porcherie industrielle… Il n’y a d’ailleurs qu’un exemple sur lequel se basent les opposants : le futur référendum concernant le projet d’aéroport de Notre Dame des Landes près de Nantes. Mais rien n’est fait pour l’instant, et la préfecture peut refuser.

Les membres de l’association AIVES vont solliciter les maires des communes concernées pour qu’ils demandent à la préfecture du Pas de Calais d’organiser ce référendum. Le président de l’association, Jean-Michel Jedraszak :

Alors évidemment, rien n’est fait… Pour l’instant, il n’y a aucune référence en la matière, et la préfecture peut refuser :

 

X
X