© Delta FM

“C’est un homicide involontaire” : c’est par ces mots que le beau-père du petit Yanis, se défend d’avoir tué volontairement le garçon de cinq ans le soir du 6 février 2017 à Aire-sur-la-Lys. L’homme est de retour devant la justice depuis ce lundi et pour toute la semaine. Il est accusé d’avoir frappé l’enfant avec une lampe torche lors d’une balade punitive dans la nuit, suite à un pipi au lit. Il avait été condamné à 25 ans de réclusion criminelle pour meurtre en première instance. La mère de l’enfant avait, elle, écopé de quatre ans de prison dont deux avec sursis pour ne pas avoir empêché la mort de son fils. Elle n’a pas fait appel et a purgé sa peine. Elle sera tout de même présente au tribunal ce mercredi comme témoin. 

 

 


X
X