De 10h à 16h, les agriculteurs ont bloqué 2 des 4 sorties de l’A16 à Setques, faisant signer une pétition aux automobilistes, leur offrant des pommes et aussi le coût du péage puisque les barrières étaient levées

La colère des agriculteurs audomarois hier matin. Une soixantaine a manifesté à Setques au péage de sorties de l’autoroute A26. Ils dénoncent le projet de la Sanef de créer un barreau de liaison entre l’A26 et la RN42.

C’est en tracteur que les agriculteurs audomarois sont venus hier matin au péage de Setques dénoncer le projet de création d’un barreau de liaison entre l’A26 et la RN42. Projet de la SANEF et de l’Etat qui couterait 65 millions d’euros et nécessite de réquisitionner 35 hectares de terres agricoles aux exploitants entre Setques et Lumbres. Pour les agriculteurs, ce projet n’a pas de sens et pour 2 raisons : la sortie de Setques n’est pas un axe d’engorgement et le projet ne ferait gagner qu’1 minute 30 de trajet aux automobilistes. Les agriculteurs sont restés jusqu’à 16h aux péages de sortie à Setques, laissant passer gratuitement les automobilistes.

Demain, si vous venez d’Arras par exemple, vous sortirez bien avant d’arriver au péage et vous emprunterez une route qui passe à travers champs pour rejoindre la RN42 en direction de Boulogne. Et c’est valable dans l’autre sens évidement. Pour Olivier Demol, de la FDSEA, ce projet n’a pas de sens :

La profession est venue de tout l’Audomarois soutenir les 5 agriculteurs impactés par ces 35 hectares qui seraient réquisitionnés. Christophe Descamps, de Leulighem, est l’un d’eux. En 30 ans, c’est la 4ème fois que l’Etat lui prend ses terres :

X
X