Dans le dossier d’Arjowiggins, maintenant, c’est le prix qui bloque ! Un groupe finlandais est intéressé pour reprendre la papeterie de l’Aa à Wizernes dont le groupe Sequana, propriétaire, a fait cesser l’activité il y a 3 ans.
Selon la CGT, lors du dernier CE, la direction a reconnu que le point de blocage était le prix de vente, sans donner de chiffre pour autant. Pour le syndicat, c’est un prétexte sans fondement, surtout qu’en 2015 Arjowiggins était prêt à vendre pour l’euro symbolique.
A nouveau, le syndicat en appelle aux politiques pour relancer l’outil industriel.

Les élus CGT assistaient ce mardi au CE mensuel d’Arjowiggins au cours duquel le groupe propriétaire a affiché, selon le syndicat, un nouveau point de blocage pour la vente. Jean-Luc Choinet, de la CG, y assistait :

X
X