Le croisement avec les engins agricoles est facilité par les travaux. (© Delta FM)

A Haut-Loquin, une partie de la D216 est en travaux. Le village compte une dizaine d’agriculteurs, il n’est donc pas rare d’y croiser des engins agricoles sur les routes. Or, les routes qui traversent la commune sont étroites, le croisement n’était donc pas évident. Même difficulté pour les bus du ramassage scolaire. La route est donc refaite à neuf et élargi.

Une portion de la D216 élargie à Haut-Loquin. Ce village, qui se situe entre Boulogne, Saint-Omer et Calais, est particulièrement rural. Il compte 13 agriculteurs dans le village. Autant dire que les engins agricoles sont nombreux sur les routes qui traversent la commune.

Une portion de la D216 a donc été élargie pour permettre le croisement avec les voitures. Jean-Michel Croquelois, le maire de Haut-Loquin.

 

Des travaux nécessaires aussi pour faciliter le passage du ramassage scolaire. Chaque jour, deux bus passent quatre fois par jour et le passage emprunté est particulièrement exigu.

 

Coût total des travaux : 240 000 euros dont 40 000 à la charge de la commune.

 

X
X