Alors que la construction des bâtiments avance vite, les opposants à la porcherie espèrent encore pouvoir bloquer le projet (© Delta FM)

Les opposants à porcherie d’Heuringhem restent mobilisés. Même si la construction des bâtiments avance vite, ils assurent que rien n’est perdu et que le projet peut encore être stoppé. D’importantes décisions de justice sont attendues dans les prochaines semaines. L’association AIVES vient d’adresser une lettre ouverte à la préfète pour l’alerter sur les manquements dans les différents dossiers déposés par l’agricultrice.

Après des années de combat, plusieurs décisions de justice doivent tomber très prochainement. Et rien n’est perdu, assure le président de l’association AIVES, Jean-Michel Jedraszak :

Les opposants ont aussi écrit à la préfète. Une lettre ouverte, pour informer au passage le grand public :

A noter aussi que la pétition des opposants a recueilli plus de 60 000 signatures.

X
X