Le local grand froid de Dunkerque a accueilli des sans abris jusqu'en mai ces deux dernières années. (© Delta FM)

La CAO des Flandres a dressé son bilan de l’année 2021. Un bilan de ses missions : appels d’urgence, prise en charge et hébergement des personnes en grande difficulté… sans oublier le local grand froid de Dunkerque qui a une fois de plus montré le besoin de solutions pour les plus précaires. 

Premier constat de la Coordination Accueil et Orientation : les besoins restent élevés. Les appels ont été plus nombreux en 2021… notamment le soir ou les week-ends. + 26,6% de coups de fil d’habitants pour signaler des situations de détresse, et plus 23,7% d’appel d’usagers de la structure pour demander de l’aide. Parmi ces personnes en difficultés, il y a beaucoup de sans-abri pour plus de la moitié, mais aussi des ruptures familiales, des situations de violences…

La CAO est mobilisée pour tous… mais toutes les demandes n’ont pas pu aboutir en 2021. 1358 sont restées sans solution faute de places d’hébergement, ou à cause d’un refus des personnes de rejoindre un centre d’accueil.

Le point positif, c’est la prise en charge de 1497 personnes. Des hébergements souvent de courtes durées ont été trouvés pour ces personnes qui étaient à la rue dans 60% des cas. Il s’agissait surtout d’hommes seuls.

Quant au local grand froid de Dunkerque, l’accueil depuis 2 ans est possible jusqu’au mois de mai. 147 hommes ont pu être logés en début d’année 2021, soit 3564 nuitées assurées. Et sur la fin d’année, jusqu’au printemps 2022, ce sont 127 personnes qui ont profité du centre d’accueil.

Des chiffres et un bilan qui prouvent, s’il en est encore besoin, l’importance du travail de la CAO, notamment dans l’accueil d’urgence des personnes les plus démunies.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


X
X