Nathalie et ses deux enfants sont des victimes collatérales des changements sur les lignes

Depuis la rentrée, les nouveaux aménagements sur les lignes du réseau Arc en Ciel suscitent le débat. Changements d’horaires, multiplication des correspondances, changements de lignes, certains usagers sont vent debout. C’est le cas de Mickaël, 20 ans, qui habite Quaëdypre et étudie à Dunkerque. Il a créé la page Facebook Voyageurs Arc en Ciel 1 en colère, qui regroupe les témoignages des victimes collatérales de ces évolutions de réseau.

Mickaël vit à Quaëdypre et se rend tous les jours au lycée à Dunkerque. Il a deux changements, et rate parfois sa correspondance. Il a donc décidé d’agir en collant des affiches :

Mickaël a créé une page Facebook où les dysfonctionnements sont recensés. La colère gagne les usagers, mais aussi leurs parents. Les deux enfants de Nathalie prennent le bus :

D’après nos informations, les problèmes sont en cours d’étude à la Région afin d’effectuer des réglages qui pourraient améliorer la qualité des services. Arc en Ciel n’a pas souhaité répondre à nos questions.

X
X