Plusieurs exploitants veulent créer un "groupement d’employeurs pour l’insertion et la qualification" (© K. Delplace - Delta FM)

En Flandre notamment, les besoins sont importants… même s’ils sont aussi parfois ponctuels. C’est pourquoi depuis déjà plusieurs décennies, un service de remplacement existe. Les responsables d’exploitations font appel à cette structure pour avoir des employés quand ils en ont besoin, avec très peu de paperasse. Les employés sont recrutés à plein temps mais ils se partagent sur différentes exploitations… Tout le monde est gagnant. Mais aujourd’hui, ça ne suffit plus. Les agriculteurs veulent aller plus loin en créant un « groupement d’employeurs pour l’insertion et la qualification ». Cela permettrait de former des agents qui pourraient ensuite intervenir chez différents agriculteurs, en fonction de leurs besoins, et de booster l’emploi .

Les explications de Laurent Declercq, président du groupement d’employeurs de Flandre :

X
X