Une habitante de Watten devant la Justice. Elle voulait traquer les pédophiles sur internet. Elle “appâtait” les hommes grâce à un faux profil, celui de Marie, 11 ans. Une fillette qui n’existe pas. En signalant à la gendarmerie qu’un individu avait pris contact avec elle, elle s’est aussi retrouvée au cœur de l’enquête pour “incitation à commettre un viol sur mineur”.

Une femme qui a déjà eu affaire à la justice pour une agression sexuelle sur son fils. L’homme, mis en cause, a aussi été poursuivi. Le parquet a requis 6 mois de prison avec sursis pour les deux prévenus. Le tribunal de Dunkerque rendra son délibéré le 13 juin.


X
X