Trois ans de prison dont deux ferme pour avoir tenté de brûler vive son épouse. Un habitant d’Oost-Cappel a été condamné par le tribunal de Dunkerque pour des faits remontant à fin 2016. Excédé par une énième dispute, le quadragénaire s’était saisi d’un bidon d’essence avant d’asperger son ex-épouse.

La victime s’était alors enflammée pour des raisons qui n’ont pas pu être déterminée par l’enquête. L’homme nie avoir utilisé le briquet. La victime a été placée en coma artificiel pendant 3 semaines et souffraient de brûlures au 2e et 3e degrés sur 40% du corps. Le mis en cause devra également dédommager sa victime.


X
X