Jean-Paul Couché, président de l’ANVT, manifestera à Paris pour la défense des langues régionales

Les amoureux des langues régionales vont manifester à Paris. Ils reprochent à l’éducation nationale de saborder leurs disciplines, jusqu’à présent enseignées au Lycée. Avec la réforme, les langues régionales se retrouvent en concurrence avec l’anglais, les mathématiques et d’autres options privilégiées par les lycéens. On observe donc une diminution de près de 50% du nombre d’élèves apprenant ces langues, au lycée, depuis la rentrée. L’Institut de la Langue Régionale Flamande organise le déplacement à Paris, samedi, en bus. Les infos sur anvt.org/fr/.

Les association de défense de ces dialectes, et notamment l’Institut de la Langue Régionale Flamande, crient au scandale. Pour eux, c’est une tactique de l’Education nationale pour faire disparaître ces disciplines. Jean-Paul Couché, président de l’Institut de la Langue Régionale Flamande :

Ironie du sort, les Flamands défileront en soutien, mais ne sont pas directement concernés. En effet, le flamand n’est pas enseigné : décision de l’Education nationale. L’Institut de la Langue Régionale Flamande est également mobilisé aux côtés des élus locaux, pour faire reconnaître le flamand et l’amener dans les établissements scolaires.

X
X