La père de Colline, David Bouche, se bat pour rendre la traversée de Renescure moins dangereuse. (© DeltaFM)

Le tribunal de Dunkerque a rendu son délibéré dans l’affaire Colline, du nom de cette petite fille, mortellement fauchée par un poids-lourd en 2019 au cœur du village de Renescure. 

Ce vendredi 8 février 2019 restera comme l’une des dates les plus sombres de l’histoire de ce petit village niché entre Hazebrouck et Saint-Omer. Ce matin là, la petite Colline, 8 ans, est renversée aux côtés de sa mère et ses deux sœurs, alors qu’elle traverse sur un passage pour piétons. La fillette est tuée sur le coup et sa famille dévastée. Son père, David, se lance alors dans un combat en mémoire de son enfant : sécuriser cette traversée de la commune, si dangereuse, avec des centaines de poids-lourds qui y défilent chaque jour. Un combat sur le point d’aboutir, même si les décisions politiques se font attendre, on peut espérer que dans les mois qui viennent, un contournement de Renescure verra le jour.

Le combat du père de Colline, David Bouche, continue

Il restait alors le chapitre judiciaire, le procès, celui d’un trentenaire, qui ce jour-là n’a pas été assez attentif au volant de son camion. Un homme qui lui aussi restera marqué à vie par ce drame. Le tribunal de Dunkerque l’a reconnu coupable d’homicide et de blessures involontaires et le condamne à 18 mois de prison avec sursis et l’annulation de son permis. Son employeur, l’entreprise ALDI devra dédommager la famille. Une prochaine audience, au civil, devra déterminer à quelle hauteur. Le père de la fillette s’est dit désemparé par une justice « inhumaine » et espérait une peine de prison ferme. 

X
X