Le repreneur potentiel SEPODE, qui avait transmis une offre envisageant la reprise de 40 employés, a décidé de se retirer. Le propriétaire actuel, Fil Filipov, aurait décidé de ne plus être client de TIM à l’avenir, alors qu’il détient le groupe ATLAS, l’un des gros clients de l’usine de Quaëdypre. SEPODE a donc décidé de jeter l’éponge.

Il ne reste plus qu’une issue à l’audience prévue mercredi prochain devant la tribunal administratif de Lille : la liquidation de TIM.

Par ailleurs, les syndicats FO et CGT ont décidé de déposer plainte contre Fil Filipov, l’accusant d’avoir magouillé dans le dos du tribunal lors de la reprise du site en 2017.

X
X