La direction départementale des territoires et de la mer et la police de l’environnement travaillent main dans la main pour mener ces contrôles. (© Delta FM)

Le Nord n’est pas épargné par la sécheresse et encore moins le bassin de l’Yser, placé en alerte renforcée depuis le 15 juillet. Conséquences : les usages de l’eau sont restreints pour tout le monde, y compris les agriculteurs et les industriels.

Ainsi, il n’est pas possible d’arroser les pelouses le jour, il est interdit de remplir les piscines et les plans d’eau, tout comme de laver son véhicule en dehors des centres spécialisés. Pour les agriculteurs, l’irrigation des cultures est soumise à des horaires bien précis dans la semaine. Alors pour veiller au respect de ces mesures, l’État met en place des actions en collaboration avec la police de l’environnement. Une amende est prévue pour ceux qui ne respecteraient pas les restrictions d’eau pouvant atteindre 1 500 euros.

Les explications d’Hervé Tourmente, sous-préfet de Dunkerque.

 


X
X