Le repreneur bulgare avait réussi à remplir les carnets de commande. (© deltafm)

Le repreneur bulgare du site de Quaëdypre a décidé de passer la main. Dans un courrier adressé à ses salariés, il parle d’une certaine lassitude et dénonce l’inaction de l’Etat. Le gouvernement avait promis une aide de 2 millions qui n’est jamais arrivée. Fil Filipov annonce dans ce courrier, vendre ses actions. 

X
X