Un jeune habitant de Lederzeele était jugé hier. Il est responsable d’un accident grave de la circulation survenu il y a un an. Un accident impressionnant qui, par miracle, n’avait fait que des blessés. Compte-rendu d’audience.

« C’est un condensé de tout ce qu’il ne faut pas faire »… Ce sont les premiers mots du réquisitoire de la Procureure. Ce jour-là, le jeune prévenu de 23 ans est ivre et sous l’emprise de stupéfiants, et il conduit bien trop vite une commerciale non assurée avec deux copains à son bord. Il n’anticipe pas le ralentissement devant lui et percute violemment une Volvo qui déboîtait pour laisser des riverains rentrer chez eux.
Bilan : des égratignures et un gros choc pour les occupants de la Volvo, plusieurs tonneaux pour le chauffard qui blesse grièvement ses deux passagers. Paniqué, il quitte les lieux, sans même aider celui resté coincé dans sa voiture.
Quelques heures plus tard, confondu par sa plaque d’immatriculation, il voit les gendarmes débarquer chez lui et l’emmener à l’hôpital.
Un an plus tard, devant le Tribunal de Dunkerque, le prévenu déclare avoir changé, notamment au niveau de ses addictions, mais ne convainc pas la Présidente qui lui rappelle qu’il « a eu de la chance qu’il n’y ait pas eu de mort vu la violence de l’accident ». Elle le condamne à 12 mois de prison ferme, plus 6 mois avec sursis, peine qu’elle propose au jeune homme d’aménager avec le Juge d’Application des Peines.

En plus de sa peine, le prévenu devra dédommager les victimes, notamment en vertu du préjudice moral et des frais médicaux engagés.

X
X