Photo d'archives (© Delta FM)

A l’EPSM des Flandres à Bailleul, les syndicats sont inquiets quant au projet de transfert de 30 lits d’hospitalisation à Armentières. Il y a quelques mois, on a déjà fermé 30 lits pour faire face à un manque de médecins. Le transfert de ces derniers lits inquiète les syndicats qui dénoncent des locaux vétustes et inadaptés. 

A Bailleul, les syndicats continuent à tirer la sonnette d’alarme face au transfert prévu de 30 lits sur le site d’Armentières. Pour faire face à une pénurie de médecins, le site de Bailleul a déjà supprimé 30 lits d’hospitalisation en novembre.

D’ici quelques mois donc, on prévoit de transférer les 30 lits restants dans des locaux que les syndicats trouvent vétustes. Laetitia Declercq, secrétaire générale de la CGT de l’EPSM des Flandres et secrétaire du CHSCT.

D’autres services de l’EPSM seront bien évidemment impactés par le transfert, comme la cuisine centrale par exemple. A terme, les syndicats craignent un démantèlement de l’EPSM tel qu’il est…

Un rassemblement est prévu à l’occasion du conseil de surveillance, jeudi à 13h.


X
X