photo d'illustration

C’est la conclusion à laquelle aboutit la commissaire en charge de l’enquête publique. Elle a estimé “le caractère non pertinent de l’élevage intensif” et le “projet non acceptable”. Projet qui a suscité d’importants débats en Flandre, les riverains s’opposaient à la naissance de cet élevage de 117.000 poulets sur le hameau de la Croix du Bac. Si l’avis est défavorable, rien n’est tranché… puisque c’est le préfet du Nord qui décidera d’accorder ou non l’autorisation à l’éleveur.

X
X