L'hypothèse d'un report des festivités est une option. (© DeltaFM)

Associations, élus locaux, carnavaleux, tous sont inquiets et dans l’attente de l’évolution de l’épidémie. Si la confiance régnait il y a encore quelques semaines, la prudence est désormais de mise. D’après nos informations, un report des festivités pourrait être mis sur la table par les associations. 

A l’instant T, le carnaval de Dunkerque devrait se dérouler dans des conditions quasi-normale. Cependant, cela ne vous aura pas échappé, la dégradation de la situation sanitaire a rabattu les cartes, et notamment le retour du masque obligatoire en intérieur, malgré le pass-sanitaire, une décision qui complique la vie des associations organisatrices de bals.

Plus généralement, c’est la question de l’image que renverrait l’événement : imaginez les scènes de liesse et de gens s’embrassant en pleine rue, alors que le COVID est encore présent et pèse sur le système hospitalier. Les élus locaux et les organisateurs veulent des garanties, posent les problèmes, tentent de trouver des solutions. Les associations multiplient les réunions : un Président d’association nous confiait hier avoir quasiment bouclé son organisation et ses bons de commandes, sans pour autant valider auprès de ses fournisseurs, par peur de voir toute l’organisation tomber à l’eau. Le scénario catastrophe serait de se retrouver au pied du mur, comme début 2020.

Un carnaval, ça se prépare plusieurs semaines à l’avance, et là, le temps manque. Certaines associations avancent l’hypothèse de proposer de nouvelles dates, pour assurer la tenue de l’événement, éventuellement Avril / Mai. 

L’an passé, le carnaval avait été annulé, sans que des débordements soient constatés. Cette année, la situation pourrait être beaucoup plus délicate et une annulation beaucoup moins bien accueillie par les amoureux du carnaval.

Les associations et les élus devront être fixés rapidement, même si les discussions avec la Sous-Préfecture semblent au point mort.

X
X