L’ADVASUD CGT s’attend à voir défiler les anciens salariés de l’usine des Dunes. Le Tribunal Administratif de Lille a reconnu l’usine comme site amianté. Ce qui permet d’ancrer dans le marbre, que oui, l’ancienne direction de l’usine savait que les salariés travaillaient au contact de ces poussières mortelles. Cette reconnaissance va également permettre d’ouvrir des procédures de préjudice d’anxiété et d’élargir aux ces procédures aux intérimaires et aux sous-traitants.

Après 19 ans de combat judiciaire semé d’embuches, le tribunal administratif de Lille a donc reconnu que l’employeur était bien responsable de la maladie de plus de 300 personnes, malades de l’amiante. Une grande victoire pour Claude Tange, président de l’association des victimes de l’amiante de l’usine des Dunes, l’ADVASUD-CGT :

Une décision qui concerne donc les malades, qui ont enfin leur coupable. Mais cela devrait permettre de lancer des procédures au titre du préjudice d’anxiété. L’ADVASUD attend désormais les anciens salariés pour monter leurs dossiers. Claude Tange :

Le tribunal a reconnu l’usine des Dunes comme site amianté jusqu’en 1985. Insuffisant pour l’ADVASUD-CGT qui continuera le combat pour une reconnaissance jusqu’en 1995.

X
X