Le pire a été évité de justesse

Un septuagénaire jugé pour violences conjugales. En juillet dernier, le prévenu a poignardé sa compagne, devant leur mobile-home du camping des Dunes de Zuuydcote, alors qu’il était fortement alcoolisé. Le pire a été évité de peu pour sa femme de plus de 70 ans, alitée plusieurs mois. Il a expliqué son geste par un coup de colère, l’accusant de dépenser sa retraite, selon nos confrères de la Voix du Nord. Il vient d’être condamné à trente mois de prison assortis du sursis probatoire pendant deux ans. 

 


X
X