Verdict attendu aujourd’hui pour le Grand-Synthois accusé de meurtre. Issam Chakir comparait devant la cour d’assises de Douai pour meurtre et violences. Dans la nuit du 10 et 11 janvier 2014, il a mortellement frappé Philippe Rivet, un Dunkerquois, avec une bouteille lors d’une soirée arrosée. Hier, les experts psychiatres ont déclaré que l’accusé souffrait de troubles psychologiques, il est victime d’hallucinations quand il consomme de l’alcool et de la drogue, ce qui était le cas cette nuit-là. Ce jeudi, place au témoignage très attendue de Claudine Gaye, l’hôtesse de la fête qui s’est interposée pour sauver son ami, décédé dans l’ambulance.

Claudine Gaye, qui fêtait ce soir-là son anniversaire dans son appartement à Malo, a assisté à toute la scène, elle s’est même interposée pour sauver son ami Philippe, qui est décédé dans l’ambulance. Trois ans plus tard, elle est toujours traumatisée. Maître Mougel, son avocat :

Hier, Issam Chakir a plaidé non-coupable pour les faits de meurtre. Il maintient qu’il n’a fait que se défendre, Claudine l’aurait menacé avec un couteau. La Dunkerquoise, qui témoigne aujourd’hui, veut remettre un peu d’ordre et raconter ce qu’il s’est passé :

De nombreux témoins ne se sont pas présentés à l’audience hier, notamment le voisin de Claudine Gaye qui avait prévenu la police la nuit du drame. Ce jeudi, la cour d’assises entendra deux médecins légistes, Claudine et Issam Chakir. L’accusé encourt jusqu’à 30 ans de réclusion criminelle.

X
X