Ce matin, le tribunal correctionnel de Dunkerque a jugé l’affaire concernant la mort d’un ouvrier sur le site du terminal méthanier, alors encore en travaux. Le 22 juillet 2014, un soudeur portugais était retrouvé mort dans un tuyau. Mort asphyxié. La victime travaillait pour une entreprise portugaise sous-traitante SMM. La famille n’a pas porté plainte, elle a reçu une indemnisation financière. Par contre, l’inspection du travail et la CGT ont saisi la justice. Ce matin, l’affaire a donc été jugée et le procureur de la République a requis une série d’amendes dépassant les 50 000 euros. Le jugement a été mis en délibéré au 3 avril prochain.

Le 22 juillet 2014, Antonio, un ouvrier portugais de l’entreprise SMM, est retrouvé mort d’hypoxie dans un tuyau. Un fait divers qui fait alors la Une de la presse nationale. L’entreprise portugaise, mise en cause, étaient jugée ce mercredi à Dunkerque :

X
X