A St Georges sur l’Aa, plusieurs centaines de personnes sont venues samedi au marché des produits locaux organisé par les opposants au projet du groupe Clarebout. L’industriel belge veut créer une usine de transformation de pommes de terre. Un arrêté préfectoral d’exploitation a été accordé la semaine dernière. Le collectif “Non à la friture à St Georges” entend déposer un recours contre cette décision.

Le collectif “Non à la friture à St Georges” a organisé samedi dans le village un petit marché des produits locaux. L’occasion de réunir les sympathisants de ce collectif qui, comme nous l’explique sa porte parole Eulaly, veut créer une association et agir en justice :

Samedi, le collectif de St Georges avait convié celui de Deûlémont. Des habitants de cette commune située à la frontière belge s’opposent à l’extension d’une usine de Clarebout déjà bien implantée. Elysabeth est venue apporter son soutien et son témoignage :

Rappelons que le projet Clarebout à St Georges a fait l’objet d’une enquête publique dont les conclusions ont alimenté le feu vert préfectoral d’exploitation.

X
X