150 personnes ont défilé hier soir sous la pluie contre le projet Clarebout à Saint-Georges sur l’Aa. Ces riverains et associatifs dénoncent l’installation d’une usine géante de fabrication de frites surgelées. Ils craignent des nuisances de toutes sortes pour les habitants de Saint Georges, mais aussi de Craywick et Bourbourg. Une nouvelle enquête publique est prévue à la fin du mois. Les opposants au projet envisagent tous les recours possibles pour stopper cette installation industrielle qui devraient créer 320 emplois sur le territoire.

L’industriel doit s’installer entre Saint Georges sur l’Aa et Bourbourg avec dans ses valises, une immense usine de frites surgelées. Un projet qui suscite beaucoup d’interrogations et d’hostilité chez les habitants, notamment en ce qui concerne les nuisances de toutes sortes. Écoutez Lionel et Philippe :

Les riverains et les associatifs ont reçu le soutien inattendu d’habitants de Deûlémont, petite ville située à la frontière belge. Elle accueille depuis 12 ans une usine du groupe Clarebout. Philippe a fait la route jusqu’à Saint-Georges :

X
X