L'homme est parti directement en prison. (© DeltaFM)

Un fort-Mardyckois de 31 ans est parti en détention à l’issue de son procès, devant le tribunal de Dunkerque. D’abord interpellé pour des faits de violences conjugales, il a ensuite fait vivre un enfer aux policiers dunkerquois.

Christopher a 31 ans et n’en est pas à son coup d’essai. Condamné à 16 reprises pour des violences et des outrages, il est cette fois interpellé samedi soir, pour des violences supposées sur sa compagne à Fort Mardyck. En l’arrêtant, les policiers sont loin de s’imaginer les heures qui vont suivre. L’individu les insulte, les menace, il s’urine dessus… une crise d’épilepsie, simulée pour certains, oblige les fonctionnaires à l’emmener au CHD où il insulte cette fois les médecins, et casse du matériel médical.

Il jette ses excréments sur les caméras du commissariat

Christopher ne s’arrête pas là après la prolongation de se garde à vue, il enchaîne en refusant de regagner sa cellule, et décide de déféquer avant de lancer ses excréments sur les caméras de surveillance du commissariat. Plusieurs policiers rédigeront des rapports d’incidents au cours de sa garde à vue.

A la barre du tribunal, il justifie ses actes :”Je ne suis plus le même après mes crises d’épilepsie”, puis il crie à l’injustice en affirmant que sa compagne ment et qu’il n’a rien à se reprocher. Très sévère dans ses réquisitions, la Procureure de la République réclame une peine de 30 mois de prison. Il écope finalement de 24 mois de prison dont 12 avec sursis et maintien en détention. Il devra également se faire suivre psychologiquement et a l’interdiction de rentrer en contact avec son ex-conjointe.

X
X