Olivier Rouliat, patron de la pizzeria Del Arte, plaide pour un desserrement des mesures de couvre-feu. (© Deltafm)

L’annonce du reconfinement pour tous les week-ends du mois de mars passe mal chez les commerçants du Dunkerquois. Eux qui vivent au rythme des annonces gouvernementales devront encore baisser le rideau pour trois samedis (les commerces non-essentiels), des jours très importants pour leur chiffre d’affaire. Comme ailleurs, le commerce dunkerquois souffre et c’est la double-peine avec ces mesures de restriction. Certains d’entre-eux, comme Olivier Rouliat, président de l’association pour la promotion et l’animation du centre d’agglomération de Dunkerque, plaident pour un assouplissement du couvre-feu, à 19h, pour donner l’air au commerce.

Olivier Rouliat :

X
X