Eric Niedziela, le directeur général d’Arcelor Mittal Atlantique-Lorraine (© Delta FM)

Lundi, près de 400 salariés du site dunkerquois d’Arcelor Mittal iront grossir les rangs à Bruxelles lors d’une grande manifestation européenne. Un rassemblement pour dénoncer un possible dumping chinois sur l’acier. En effet, la Chine souhaite devenir une économie de marché sur le secteur de la sidérurgie. Ce serait dramatique selon les industriels européens qui craignent de voir leur production baisser si la Chine venait à vendre ses produits en abondance sur le continent à des prix défiant toute concurrence. Une forte délégation dunkerquoise se rendra donc à Bruxelles lundi où l’on attend plus d’un millier de manifestants.

Pour le directeur général d’Arcelor Mittal Atlantique-Lorraine, Eric Niedziela, une entrée de la Chine dans le marché européen aurait des conséquences économiques et sociales dramatiques :

 

X
X