photo d'archives

Le préfet du Nord n’entend pas organiser des points d’accueils fixes pour les migrants sur le territoire de Grande-Synthe. Le représentant de l’Etat dans la région s’y est dit opposé, en réponse à des déclarations d’élus. Une décision qui s’appuie sur des raisons de sécurité et pour éviter aussi la présence de passeurs. Michel Lalande a rappelé les évacuations de campements qui ont eu lieu ces derniers mois et les mises à l’abri de migrants pour éviter de nouveaux grands camps. 4.900 migrants ont ainsi été mis à l’abri l’an passé. Le préfet qui rappelle aussi que 883 places d’hébergement sont disponibles dans le Nord.

X
X