Nous avions déjà évoqué sur DeltaFM la colère d’une partie des salariés d’Arcelor dans le Dunkerquois, suite au maintient de l’activité en période de confinement. La grogne continue même si le travail a diminué. Selon la CGT, la production redémarre depuis quelques jours. La syndicat demande à ce que les salariés au chômage partiel touchent l’ensemble de leur salaire. Ils veulent aussi une prime exceptionnelle pour le 1er mai. Une partie des employés de Dunkerque a débrayé hier soir durant deux heures.

X
X