Certaines sages-femmes ont manifesté à Paris, d'autres s'étaient données rendez-vous devant le CHD. (© DeltaFM)

Alors qu’un cortège national s’est élancé à Paris ce jeudi matin, les sages-femmes dunkerquoises se sont, elles aussi, mobilisées devant le CHD pour crier leur colère. En cause : un manque de reconnaissance d’une profession pourtant classée comme médicale, au même titre que les médecins, dentistes et pharmaciens. Depuis 2009, les compétences de ces professionnelles ont même été élargies, sans que les salaires ne suivent. Une sage-femme débutante touche aujourd’hui 1700 euros net en début de carrière, après cinq années d’études supérieures. 

Écoutez Hélène, sage-femme depuis 12 ans au CHD :

 

 

Les sages-femmes bénéficieront malgré tout du SEGUR de la santé (183 euros net par mois) et d’une autre augmentation de 100 euros net pour les hospitalières. Insuffisant pour rendre la profession attractive selon elles.

X
X