Ils réclament des attestations qui leur permettraient de monter de dossiers pour préjudice d’anxiété, suite à la reconnaissance du site par la justice. Ces attestations ne sont plus délivrées par la direction. Le site est donc à l’arrêt depuis ce matin, bloqué par 150 personnes. Une délégation est actuellement reçue par la direction.

X
X