200 d’entre eux étaient réunis ce matin pour bloquer le site et se faire entendre. Depuis la reconnaissance du site comme “amianté”, les procédures pour préjudice d’anxiété se multiplient chez les anciens salariés. Problème : pour finaliser les dossiers, ces retraités ont besoin d’une attestation de leur ancien employeur, et c’est là que ça bloque, puisqu’Ascométal refuse de fournir ces papiers.

Une délégation de l’ADVASUD, qui défend les intérêts des anciens salariés, a été reçue ce matin par la direction, qui rejette la faute sur le liquidateur. Les manifestants laissent désormais 15 jours à l’usine pour délivrer ces papiers, sous peine de nouveaux blocages. Ecoutez ces témoignages recueillis ce matin :

L’usine a arrêté sa production entre 7h et 11h ce matin.

X
X