Certains habitants de Leffrinckoucke ont de nouveaux colocataires ! Et parfois, ils sont des centaines. Les riverains des dunes leffrinckouckoises voient depuis plusieurs années des centaines de iules, de la famille des mille pattes, envahir leurs jardins et parfois même leurs maisons. Si ces insectes sont inoffensifs, la situation n’en reste pas moins très désagréable. Un phénomène dû visiblement au réchauffement climatique et pour lequel personne ne semble trouver de solution. lLa mairie se dit impuissante après avoir engagé plusieurs démarches.

Les habitants sont au mieux fatalistes, au pire écœurés. Certains ont même pensé à vendre leur maison. Ecoutez ces deux habitantes concernées par le problème :

X
X