Le soulagement des ex-salariés de l’usine des Dunes de Leffrinckoucke. Ils vont avoir leur certificat d’exposition à l’amiante. L’ADVASUD, association de défense des victimes, a obtenu la garantie du directeur de la médecine du travail de fournir ces documents au plus vite à tous les salariés touchés par l’amiante, pas seulement ceux de l’usine de Dunes. C’est une victoire pour l’association dunkerquoise qui se bat depuis des années pour obtenir ces certificats auprès de la direction de l’usine des Dunes.

Après des rassemblements devant l’usine de Leffrinckoucke, c’est devant la médecine du travail, le CEDEST, que les membres de l’ADVASUD s’étaient réunis en fin de semaine dernière. Des courriers avaient aussi été échangés avec le directeur du CEDEST… Mobilisation qui a payé. Claude Tange, président de l’ADVASUD :

Environ 300 personnes sont concernées pour l’instant, mais cela va bien au-delà du cas de l’usine des dunes. Claude Tange :

Avec ces certificats des ex-salariés pourront faire valoir leur droit, et notamment partir en pré-retraite.

Par ailleurs la cour d’Appel de Douai devrait rendre dans les prochains jours son verdict quant à la reconnaissance du site de Leffrinckoucke comme amianté.

Enfin de nombreux dossiers, concernant le préjudice d’anxiété lié à l’amiante, doivent être étudiés au printemps prochain par le tribunal des prud’hommes de Dunkerque.

X
X