Pour Bernard Weisbecker, la survie de l’industrie dans sa commune dépend des investissements. Le maire de Leffrinckoucke a pris un arrêté contre la fermeture de l’aciérie. Un geste symbolique pour tirer la sonnette d’alarme face au plan social, mais surtout pour obtenir des réponses sur les investissements à venir sur le site de Leffrinckoucke. Pour Bernard Weisbecker, si des investissements ne sont pas réalisés rapidement, c’est tout le site et donc 500 emplois qui seraient menacés au long terme. Grâce à son arrêté, le premier magistrat a obtenu un rendez-vous demain avec la direction de l’usine puis avec la région et les différents candidats aux sénatoriales. Il espère avoir rapidement des réponses.

Pour le premier magistrat, il est urgent d’investir sur le site pour pérenniser l’emploi des centaines de personnes qui travaillent encore chez Valdunes notamment. Son arrêté a eu le mérite de donner un coup de pied dans la fourmilière. Bernard Weisbecker :

X
X