Le carnaval est plus que jamais menacé. (© Delta FM)

Alors que les festivités carnavalesques sont annulées jusqu’au 15 février prochain, une décision pour le reste de la saison devrait être prise par la Préfecture, à la fin du mois. L’ARS, l’État et la CUD sont associés aux discussions, mais la saison carnavalesque semble plus que jamais menacée.

Tous les indicateurs épidémiques explosent, et même si le nouveau variant semble moins grave, les entrées en hospitalisation conventionnelle augmentent fortement, ce qui laisse craindre une saturation des services hospitaliers. Une situation rendue encore plus délicate par les contaminations au sein même du personnel soignant, qui lui compliquent la tâche.

Hervé Tourmente, sous-préfet de Dunkerque :

 

Réponse définitive attendue la fin du mois.


X
X