La S3PI s’est réunie ce mardi afin de faire le point sur les investissements et les politiques environnementales des sociétés industrielles implantées sur le Dunkerquois. SRD et ArcelorMittal ont dressé le bilan et les projets pour réduire par exemple les poussières et les fumées dégagées par leurs activités. Un geste salué par les associations de défense de l’environnement qui continuent pourtant de maintenir la pression pour améliorer la qualité de vie des habitants de l’agglomération.

SRD et ArcelorMittal ont présenté leurs investissements et leurs politiques environnementales. Réduction des particules et des poussières, prise en compte des nuisances sonores ou revalorisation des déchets autant de chantiers à mener pour ces géants de l’industrie comme nous l’explique Thérèse Desmonts, responsable environnement à ArcelorMittal Dunkerque :

Des efforts contraints par les lois européennes et françaises qui découlent souvent du travail des associations militant pour un cadre de vie plus sain comme le rappelle Marie-Paul Hocquet Duval, présidente de la CLCV, Consommation, Logement et Cadre de Vie :

Si ArcelorMittal est montré du doigt pour ses 14 millions de tonnes de CO2 rejetés par an, le fabricant d’acier fait partie pourtant des bon élèves mondiaux loin devant l’Inde ou la Chine.

X
X