Une nouvelle étape vers la destruction de cet ancien fleuron de l’industrie Dunkerquoise. (© Colas)

Un chantier tristement Historique vient de s’achever…

Six ans après sa fermeture, il ne reste presque plus rien de SRD, la société de la raffinerie de Dunkerque. Le chantier de démantèlement des ouvrages maritimes de cet ancien fleuron de l’industrie Dunkerquoise vient de se terminer. C’est donc la fin d’un site qui aurait dû fêter ses 90 ans cette année…

Et donc la fin d’une histoire commencée en 1932, date à laquelle la société des raffineries du pétrole du Nord prend officiellement la place de l’ancien aérodrome, celui-là même qui avait permis à George Guynemer de prendre son dernier envol.

La déconstruction des structures terrestres, les grandes cuves notamment, avait été lancée en 2017. Des équipements qui pour certains dataient de 1950. Sur les trois appontements, deux ont fait l’objet d’une déconstruction, partielle pour l’un ou totale pour l’autre. La déconstruction de ces structures a été réalisée en utilisant une technique de sciage-levage. Manœuvre impressionnante qui a nécessité d’importants moyens nautiques, les plus grosses charges pesant près de 300 tonnes. Une grue géante qui pèse, elle, 400 tonnes a permis de les soulever.  Au total, 22000 tonnes de matériaux ont été extraites et stockées sur le site SRD en vue de leur réutilisation pour la remise en état final du terrain.

Si le chantier de démantèlement est donc fini, les travaux de dépollution se poursuivent pour rendre le site SRD le plus propre possible. Il sera rendu d’ici la fin de l’année à son propriétaire, le Grand Port Maritime.


X
X