Les restaurateurs du Dunkerquois regardent la situation sanitaire se dégrader, avec inquiétude. (© DeltaFM)

Ils sont habitués à être les premiers à trinquer en cas de durcissement des mesures. Fermés de longues semaines, puis soumis à des jauges, les professionnels de bouche ont peur de replonger dans le cauchemar. Si le Premier Ministre n’a pas annoncé, hier, de durcissement de protocole, les semaines prochaines s’annoncent cruciales. Déjà, pour certains, les annulations s’accumulent.

Écoutez Eric Dubois, Président de l’UMIH du Dunkerquois :

 

Quoi qu’il arrive, même si les mesures ne tombent pas, il y aura de la casse en début d’année prochaine. Eric Dubois :

 

Si la situation sanitaire continue à se dégrader, le gouvernement pourrait durcir les conditions d’accès aux établissements.


X
X