Plusieurs dizaines de salariés ont entamé un mouvement de grève ce samedi après-midi. Une grève sous fond de revendications salariales. D’après nos informations, des primes et des harmonisations de salaires avaient été négociées au niveau du groupe et de ses différents sites. Certains salariés dunkerquois s’estiment lésés. Le mouvement vient de débuter mais a déjà des répercutions sur le site puisque deux des trois Hauts-Fourneaux sont à l’arrêt. Des négociations sont en cours, mais ce mouvement pourrait monter en puissance. Les salariés dénoncent une stratégie qui vise uniquement à baisser le coût du travail, au détriment des salariés.

X
X