La perception de Gravelines est menacée de fermeture. Elle ne serait pas la seule dans le pays à faire sans doute les frais d’une baisse des effectifs donnant lieu à une restructuration des services. Les élus de Gravelines ont voté une motion pour le maintien de la trésorerie qui concerne près de 24 000 habitants des communes de Gravelines, Loon-Plage, Craywick, St Georges et Grand-Fort-Philippe. Des habitants qui se verraient obligés, demain, d’aller à la perception à Dunkerque.
Concernant le beffroi, il sera bientôt classé monument historique. La ville a demandé son classement pour bénéficier des aides nécessaires à son entretien et sa rénovation. Rappelons que l’édifice appartient à un réseau mondial des beffrois et qu’à ce titre, la commune se doit d’élever son niveau de protection.

Vendredi soir, le débat d’orientation budgétaire était à l’ordre du jour. A Gravelines comme ailleurs, ce genre de délibération donne droit à une litanie de bilans chiffrés plutôt imbuvables. On préférera donc évoquer la motion, signée à l’unanimité, pour le maintien de la perception dans la cité Vauban. Ce service public est en effet menacé de disparaître l’an prochain. Bertrand Ringot, le maire de Gravelines :

L’autre dossier à mettre en lumière, c’est le beffroi de Gravelines. L’édifice fait partie des 33 beffrois belges et 23 beffrois français inscrits en 2005 à la liste d’un patrimoine mondial qui garantit la sauvegarde et le valorisation du bien. Mais un haut niveau de protection a un coût et les aides sont les bienvenues :

X
X