Les salariés de la société de maintenance industrielle sont en grève depuis hier. Ils dénoncent les propositions d’aménagement du temps de travail formulées par la direction. Le site de Gravelines compte environs 230 salariés qui interviennent sur de nombreux sites du Dunkerquois comme la Centrale Nucléaire ou Arcelor. Si le conflit dure, il pourrait impacter le fonctionnement de ces installations. Le mouvement est national. Une réunion a débuté en fin de matinée au siège à Paris.

X
X