La centrale nucléaire de Gravelines vient de dévoiler son bilan de l’année 2017, notamment en matière de sécurité. Avec 12 accidents du travail et 80 événements significatifs. Un bilan plutôt bon, meilleur qu’en 2016. La direction veut malgré tout améliorer ces chiffres et promet de faire de la sécurité du site une priorité pour 2018. Une année qui verra la mise en place et le fonctionnement des diesels d’ultime secours, des moteurs en plus pour faire fonctionner de manière autonome chaque réacteur en cas de souci majeur.

Le directeur, lors du bilan de l’année 2017, a mis l’accent sur la sécurité de ses employés, il veut baisser le nombre des accidents de travail, améliorer la sécurité sur le site nucléaire Gravelinois. Et pour se faire, EDF mise beaucoup sur la formation de ses agents. La centrale de Gravelines dispose d’un centre de formation, une école en interne que Delta FM a pu visiter :

Pour améliorer la sécurité, les diesels d’ultime secours, les 3DUS, des moteurs de secours pour chaque réacteurs viennent d’être installés. Ils rentreront en service au cours de cette année.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X