Le patron de la CGT est venu ce midi à Gravelines, à la la centrale où depuis le 5 décembre, des salariés sont en grève. Depuis 15 jours, le mouvement s’est durci avec des opérations de blocages.

Ce matin, il y avait près de 500 personnes pour écouter Philippe Martinez. Des militants dunkerquois, mais pas seulement. Employés d’Enedis, GRD Gaz, EDF ou RTE, ils sont venus de Boulogne, Reims, Lille, Hazebrouck entre autre… Reportage :

Le maire de Gravelines est venu ce matin voir les grévistes. Bertrand Ringot a obtenu qu’une délégation soit reçue demain par le sénateur socialiste et nordiste Patrick Kanner.
Notons enfin que Philippe Martinez n’a pas manqué de dénoncer les propos tenus par le député Jean-Pierre Pont à l’encontre des grévistes. Rappelons que l’élu boulonnais avait comparer des actions à du « terrorisme ».

X
X