En marge des annonces d’Emmanuel Macron sur le nucléaire, la ministre déléguée auprès du ministre de l’Economie Agnès Pannier-Runacher a confirmé que la centrale de Gravelines accueillera deux réacteurs de nouvelle génération. Le président de la communauté urbaine de Dunkerque a salué « une nouvelle grande victoire pour le territoire ».

Ce jeudi après-midi, le président de la République a dévoilé son plan pour le nucléaire. Le chef de l’Etat a demandé à EDF d’étudier “la prolongation de tous les réacteurs qui peuvent l’être” au-delà de 50 ans. Mais surtout, il a annoncé la création de six EPR, des réacteurs pressurisés de dernière génération. Deux d’entre eux, d’une capacité de production de 1600 Mégawatts, seront construits à Gravelines.

Dans un communiqué, le président de la CUD Patrice Vergriete salue « les choix stratégiques opérés aujourd’hui par l’Etat qui promettent de beaux lendemains et des emplois pérennes aux habitants de notre territoire« . De son côté, le maire de Gravelines se réjouit de cet investissement annoncé d’environ 18 milliards d’euros, qui va permettre de « poursuivre l’industrialisation du Dunkerquois« .

Bertrand Ringot, maire de Gravelines

 

 


X
X